Maison Royale D’Avray

Monseigneur,

Je me permets humblement de vous écrire en qualité spirituelle de régent de la Maison Royale D’Avray dont vous pouvez trouver tant l’histoire que les projets en notre site internet

https://maisonroyaledavray.online/2018/12/09/presentation-de-la-maison-royale-davray/

que je vous joins Monseigneur.

Monseigneur, Bien que notre Maison possède nombre de printemps sa reconnaissance au sens international est à édifier, Bien que nous n’ayons pour façons la demande et le service,

cela ne tenant ni du fait de nos manières ni du fait de notre histoire, Et reconnaissons aisément Monseigneur, le caractère tronqué et particulier de notre requête,

Ce qui bien sûr ne nous serait vexation si vous veniez à refuser, nous comprendrions aisément et cela n’entachera en rien les sentiments sincères et le respect particulier que nous vous portons, ni ma sincérité d’âme.

Néanmoins étant d’une Maison « récente » et ayant pour projet le caritatif , l’aide aux plus démunis ainsi que la restauration des monuments en les anciens fiefs de Famille et par là même la volonté de faire connaître l’histoire de la

région des alentours du lyonnais et par là même le soutiens aux anciens fiefs monétairement , malheureusement ces anciens fiefs fort délaissés de par les budgets

de l’état nous pensons ainsi financer certains projets de par les fonds de notre Famille.

Nous avons pour recherche des soutiens purement intellectuels et moraux, c’est-à-dire que nous faisons requête auprès de personnes de nos milieux et de sang particulier de reconnaître moralement notre Maison,

nos projets et ce qui en découle de sorte à créer plus ample légitimité à notre maison et nos projets caritatifs, ci-joint vous pourrez trouver toutes informations sur nos projets

et par là même l’explicatif et l’histoire de la Maison Royale D’Avray dont je vous invite à faire lecture et à faire critique si critique vous vint à l’esprit en l’optique d’amélioration, votre avis Monseigneur nous est fort précieux !

Vous pouvez comprendre Monseigneur que nous ne pouvons nous permettre de laisser perdre aucune occasion de reconnaissance de notre Maison.

En considération des services rendus à notre Maison, aux régents sieurs nos prédécesseurs et à Nous par les Princes ancessores, et en reconnaissance de, voulant gratifier offrons et donnons par ces dites patentes,

à perpétuité et pour toujours à la personne ayant reconnaissance de notre Maison au coeur et à ses successeurs honneur tant en l’ordre du Lys qu’au sein de la Maison Royale D’Avray et ce avec toutes ses appartenances,

honneurs, droits, pour en jouir par la personne et ses successeurs en signe de notre respect, reconnaissance et sincérité mutuelle.

Notre prétention ne va par là même en aucun cas à l’encontre des vôtres car s’érige sur l’ensemble des fiefs seigneuriaux et autres de famille à l’image de Bédeille seigneurie-princière alleutière du Béarn

Dont Ses seigneurs utilisèrent le titre de prince ou encore de Bidache seigneurie alleutière du Labourd Ses seigneurs, la famille de Gramont, utilisèrent le titre de prince souverain à partir de 1570, passant encore par la Principauté de
Monaco.

Pour notre Maison la prétention s’érige depuis révolution par les faits de ces fiefs; Terre de Thézillieu par Sir Louis-Honeste Vautaret Seigneur de Thézillieux , Seigneur de Lavours et par son descendant Louis VAUTARET Seigneur de

Thézillieux , Seigneur de Lavours, Chevalier de l’Ordre St Louis.

Terres seigneuriales de Douvres, par son lignage direct « Pochet » (Du Mesnil et d’Hozier, enregistrement d’armoiries folio 632 n° 14, généralité de Bourgogne), les terres de la Barre et son Fief mais également le marquisanat de Saint-Rambert, St-Rambert en Bugey.

Par son lignage avec Claude MONTAGNAT, Seigneur de la Barre et Louis MONTAGNAT, Seigneur du fief de la Barre.

Descendant par là même de certains prétendants de fiefs espagnols de par Madame Doña MADRID ma mère.

Nous pensons également que la création d’un cercle de réflexion regroupant les diverses Maison d’Europe et régionale pourrait être intéressant afin de faire connaître plus amplement et justement le principe Monarchique.

Nous pensons ainsi qu’une collaboration active des différentes Maisons à prétention Régionale-local, étatique ou européenne ne pourrait-être que bénéfique.

Pensons également que l’avènement de considérations Monarchique régionale rattachée au royaume de France ne pourrait que créer une plus grande audiance aux principes Monarchique.

Ayant honneur d’être Votre Altesse Royale le très dévoué serviteur de la cause Royale et Monarchique.

Je prie Votre Altesse Royale d’agréer l’expression de ma très haute considération.

Pierre-Henry Reynaud de Madrid

Écrit à Lyon, au Seizième du mois de Novembre, en l’an de Deux-Mille Dix-Neuf, de notre régence spirituelle la douzième.

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close